Le chou de Savoie – La Minestrone

J’avais donc fait l’acquisition d’un chou éblouissant et c’est ainsi que je me suis laissée tenter par tous les légumes qui me faisaient de l’oeil : comme une botte de carottes en feuilles, des poireaux, du céleri, du rutabaga, quelques herbes aussi, comme le romarin et le persil plat. Je vous ai déjà parlé de la tradition de cuisiner les soupes dans ma famille, eh bien c’était plus fort que moi je voyais bien que mon panier d’épicerie se composait tranquillement d’éléments qui ressemblaient à un met qui m’était très familier. C’était inutile de résister, j’allais faire une minestrone.

Cette soupe-repas incarne le réconfort et le partage selon moi : un repas idéal pour le dimanche en famille ou les soirées fraîches et qui plaît assurément à tous les styles de fourchettes! Et effectivement, on peut presque manger cette soupe à la fourchette, tellement elle est dense.

Ce qui est intéressant de la minestrone, qui veut dire soupe de légumes épaisse en italien, est qu’il n’y a pas de recette établie pour définir le plat. On y va selon les légumes de saison et selon notre créativité du moment. À vrai dire, lorsque l’on cherche un peu on s’aperçoit qu’en règle générale la minestrone se compose de haricots, carottes, d’oignons et de tomates. Ensuite, on peut s’aventurer dans toutes les directions pour la rendre à notre goût ou pour représenter la période de l’année.

J’ai donc choisi un éventail de légumes qui représentait parfaitement l’automne et ses couleurs et je me suis inspirée d’une recette d’Elena Faita (Minestrone di mamma, du livre de recettes de Stefano Faita) que j’ai ensuite altérée à ma façon.

Ingrédients**

  • 3 tasses de haricots blancs (j’ai utilisé des haricots secs, cependant les haricots en boîte font l’affaire)
  • 3 gousses d’ail
  • 2 oignons moyens émincés
  • 1 1/2 tasse de céleri
  • 1 tasse de carottes
  • 1 branche de romarin frais
  • 2 boîtes de tomates en dés (398 ml)
  • 3 c. à table de pâte de tomates
  • 1/2 chou de Savoie émincé
  • 2 poireaux en demi-rondelles* rondelles (*plus facile pour le nettoyage)
  • 3 courgettes en demi-rondelles
  • 1/2 rutabaga en dés
  • 3 pommes de terre en dés
  • 6 tasses de bouillon de poulet
  • 3/4 d’orge perlé
  • origan grec séché
  • Persil italien (1 poignée)
  • Sel et poivre
  • Parmesan râpé (pour le service)

**Puisque j’ai appris à faire mes soupes avec ma grand-mère, qui en préparait toujours pour une armée, vous verrez que vous en aurez pour quelques repas (8-10 portions repas). Cette soupe se congèle très bien aussi.

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. My French Heaven dit :

    MAGNIFIQUE! Je sais quoi cuisiner demain soir!!

    1. eveleduc dit :

      Quel honneur ! Vous m’en donnerez des nouvelles ! Accompagnée d’une petite baguette et d’un filet d’huile d’olive… Miam!

      1. My French Heaven dit :

        Ahhhhh arrêtez!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s