Le chou de Savoie — 1re partie

Je faisais mes courses dans une épicerie italienne pour faire germer ma créativité pour le repas du soir et je suis tombée sur un comptoir débordant de choux de Savoie. Je dois dire que ce légume fait appel à mon côté romantique. Je le perçois comme étant d’une grande tendresse et sensibilité. C’est peut-être ses couches successives qui rappel la dentelle, sa palette de verts tendre qui évoque le printemps ou encore la façon dont il révèle doucement sa personnalité et toute sa splendeur avec le revers de ses feuilles.

Bref, j’avais la tête remplie d’images poétiques, et sans vouloir froisser l’égo de la colonie, j’ai mis la main sur un chou plus que parfait ! Il gagnait le premier prix, celui de s’offrir à mon imagination pour la création du repas du soir !

Je vous donnerai la suite de l’histoire demain, ainsi qu’une recette !

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s