Série conserves – Le pesto

Aromatique, savoureuse et délicieuse, cette pommade au basilic rallie généralement les gens. Originaire de la région du Liguria (nord de l’Italie), le pesto se fait traditionnellement au mortier pour bien incorporer les huiles essentielles des feuilles de basilic au mélange de noix de pin, de pecorino, d’ail et d’huile d’olive extra-vierge.

IMG_8017
Pesto Montrealese

Traditions, traditions, traditions !

Fait intéressant pour vous démontrer le sérieux des Italiens, lorsqu’il est sujet du pesto, j’ai récemment découvert que la méthode traditionnelle avait été régie par un consortium, Il Consorzio del Pesto Genovese ! Le but de ceci étant de défendre l’intégrité des produits locaux et d’en faire la promotion pour conserver les méthodes traditionnelles. J’adore les Italiens et j’adore leur magnifique pays, que j’ai visité à deux reprises et que je reverrai certainement bientôt !

MISE EN GARDE ! La recette que je vous propose risque de perturber gravement les puristes ! À vos risques et périls.

Astuce pour conserver une couleur vive ?

Pour conserver le vert éclatant des feuilles et éviter l’oxydation, faites blanchir le basilic pendant 6 secondes (PAS PLUS !) et ensuite le plonger dans un bol d’eau glacée. Ainsi vous conserverez la couleur vive du basilic (sans compromettre son goût), même lorsque le pesto sera en contact avec la chaleur des pâtes.

Ingrédients (625 ml de pesto)

  • 4 tasses de feuilles de basilic blanchies (équivalent de 6 tasses de basilic frais bien tassé)
  • 4 gousses d’ail
  • 1/2 tasse de pistaches grillées
  • 3/4 tasse de Parmigiano-Reggiano
  • 1/2 tasse d’huile d’olive extra-vierge
  • Sel de mer et poivre du moulin au goût

Instructions

Commencer par faire blanchir les feuilles de basilic en petite quantité. Ça permet de garder le contrôle sur cette délicate étape. Pas plus que 6 secondes dans l’eau chaude et ensuite rapidement dans un bain d’eau glacée, car vous aurez l’effet contraire: des feuilles foncées ! Délicatement, essorez les feuilles sur un linge propre.

Ensuite, mettre le parmesan en cube dans le robot culinaire et pulser jusqu’à ce le fromage soit grossièrement granuleux. Je préfère procéder ainsi plutôt que de le râper, car on conserve des petits morceaux de parmesan dans le pesto. Retirer le parmesan du robot et réserver la quantité nécessaire pour la recette.

Mettre tous les ingrédients dans le robot, en commençant par le basilic et en terminant par l’huile d’olive. Pulser jusqu’à l’obtention d’une pommade à votre goût. Goûter et ajuster les assaisonnements.

Le pesto se conserve assez longtemps (2-3 semaines) puisqu’il contient de l’huile d’olive. Pour une grande quantité, conserver une partie au congélateur dans des petits contenants en plastiques hermétiques ou bacs à glaçons.

Pour les curieux, voici le lien du consortium. Vous y trouverez également la recette et méthode traditionnelle, en italien : Il Consorzio del Pesto Genovese

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s