Gâteau à la citrouille

Aujourd’hui, je fais un petit clin d’oeil à nos voisins américains qui célèbrent Thanksgiving en vous proposant une recette de gâteau à la citrouille parfait pour la collation ou même pour le petit-déjeuner. Faible en sucre, c’est le gâteau parfait pour servir avec une confiture ou un glaçage au fromage à la crème par exemple. N’étant pas une grande adepte des glaçages et du sucre, je préfère le servir tel quel, accompagné d’un espresso allongé, et laisser toute la place aux saveurs de cannelle, de muscade et de citrouille. Si vous avez la dent sucrée, vous pouvez doubler la quantité de sucre de cette recette, car je vous préviens ce n’est pas sucré.

Ingrédients:

  • 4 oeufs
  • 1 tasse de cassonade dorée
  • 1 tasse beurre ramollie
  • 2 tasses de purée de citrouille naturelle
  • 1 c. à thé de vanille
  • 3 1/2 tasses de farine
  • 2 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 2 c. à thé de cannelle
  • 1 c. à thé muscade
  • 1/2 c. à thé de sel
  • 1 1/2 tasse de raisins secs

Battre les oeufs, la cassonade, le beurre, la citrouille et la vanille, dans un grand bol. Dans un moyen bol, mélanger les ingrédients secs. Incorporer à la cuillère de bois les ingrédients secs (1 tasse à la fois) au mélange d’oeufs et de citrouille. Ensuite, ajouter les raisins secs et mélanger doucement. Beurrer et enfariner un moule de votre choix, y répartir le mélange et mettre au four à 375 F. pendant 5o-60 minutes. La cuisson variera selon le moule choisi. Vous n’avez qu’à piquer le centre du gâteau pour vérifier la cuisson.

Thanksgiving américain 2003

Ma relation avec les desserts à la citrouille a débuté lors de mes études aux États-Unis. Depuis mon séjour à Seattle, l’automne arrivé, la citrouille est devenue un incontournable pour moi. C’était donc le Thanksgiving américain et une collègue de classe (Américaine du sud) organisait un festin traditionnel pour l’occasion et invitait toute la classe. De style pot luck, le repas s’est élaboré avec des plats qui rappelaient le temps des fêtes, mais surtout qui reflétaient une région des États-Unis par la provenance de chacun. Il y avait de la dinde bien évidemment, une casserole de macaronis au fromage, des grits noyés dans du beurre salé, une purée de sweet potatoes gratinées à la guimauve (oui, ça existe! Eh oui c’est affreux!), une casserole de haricots kaki tellement ils étaient cuits, du corn bread, et la révélation parmi ces quelques plats extraterrestres, était la tarte à la citrouille! Je dois avouer humblement que je n’avais jamais vraiment mangé de desserts à la citrouille, encore moins de patates douces à la guimauve, et je me suis instantanément laissée séduire par cette texture onctueuse parfumée d’épices! Ah oui, je dois préciser que de mon côté, j’avais préparé mon fameux gravlax de saumon (une tradition de Noël dans ma famille) servi sur un toast avec une moutarde au fenouil, et que j’ai ramené à la maison presque intact puisque la majorité des convives avait peur du poisson cru! Ben, too bad! Et à ceux-là, je leur ai laissé ma portion de grits et de haricots trop cuits!

Sur ce, Happy thanksgiving UW design class! From the frenchee.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s