Flétan à la Cava

Quand je sors au resto et qu’un plat me donne des frissons tellement il est parfait, je fais mon enquête auprès du serveur dans le but de m’aider à recréer la recette à la maison et de l’ajouter à mon répertoire. C’était le cas de ma sortie chez Cava, un bijou de resto sur l’Avenue du Parc à Montréal, où la nourriture, le service et l’ambiance est au rendez-vous. J’en salive encore tellement l’expérience était merveilleuse.

Tout a commencé par un verre au bar en attendant que notre table se libère. Un barman d’une telle élégance ! Il était vêtu d’un chemisier blanc immaculé et impeccablement repassé et d’un pantalon noir recouvert d’un long tablier noir. Cheveux peignés vers l’arrière et polis au gel, lui donnant un look sortant tout droit de Mad Men. Ah oui ! J’oubliais de préciser que cette sortie était organisée par mon époux. Donc il s’agit bien d’une sortie en amoureux et non de filles célibataires ! Donc, j’en reviens à l’excellent service et à l’étendue des connaissances du barman…

Pour moi un bon service, c’est une approche discrète, offrir de l’attention à son client sans lui coller aux fesses ou de tenter de devenir son meilleur ami, il doit bien connaitre ses produits et savoir les présenter, avoir du flair, un peu d’humour et surtout ne pas être méprisant lorsque le client se retrouve dans l’ignorance face à une carte des vins d’importations privées ! Alors le barman marquait un A++ dans toutes les sphères !

Je vais accélérer le film un peu, on passe les deux apéros (fitzer au campari et Prosecco), quelques amuse-bouche offerts par la maison (verrine d’avgolemono ainsi que quelques cubes de pastèque et fêta), un verre de vin du Péloponnèse, des entrées délectables (salade de tomates et fêta d’importation, croquettes de morue salée), un deuxième verre de vin, et le plat principal : le voilà ! J’ai donc commandé le flétan cuit en cocotte. Une vraie merveille ! Le chant du cygne dans mon assiette, je vous le jure ! Le flétan se détachait avec la pointe de ma fourchette et fondait dans la bouche comme du beurre ! Des arômes de vin, de citron, d’huile d’olive provenant d’un royaume céleste et de thym frais, soutenus par une généreuse tranche de tomate et d’oignon légèrement tombés… Le tout présenté dans la cocotte de cuisson en fonte, donnant un caractère réconfortant et fait maison.

C’est avec BEAUCOUP de modestie que je vous partage leur recette, et je ne prétends pas arriver à la cheville du chef qui me l’a préparée lors de ma visite à son restaurant. Le secret est dans la qualité des ingrédients, donc il certain qu’avec des produits de première qualité on arrive à faire des miracles ! C’est un plat qui n’a pas besoin d’accompagnement tellement il est complet. Sauf une croute de pain frais pour imbiber le bouillon de cuisson ! Quel plaisir ! Je fais cette recette régulièrement, tellement je l’apprécie. Cependant, puisque le flétan est assez dispendieux je le remplace par d’autres poissons blanc et c’est tout aussi bon!

Les ingrédients :

  • Flétan (pourrait être remplacé par le bar du Chili, morue, sole)
  • Oignon
  • Tomate
  • Thym frais
  • Citron
  • Huile d’olive
  • Vin blanc sec
  • Sel et poivre

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. eveleduc dit :

    Qu’elle a été votre meilleure expérience au restaurant ? Qu’avez-vous mangé ? Transportez-nous!

  2. Monique Roy dit :

    Bravo Ève-line, ton site donne l’eau à la bouche. On y reconnaît aussi ton souci du détail.
    Je vais essayer tes recettes avec plaisir. Merci de partager!

    1. eveleduc dit :

      Merci Monique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s